Délestée du poids de la dette, une SNCF « viable va naître » (Pepy)

,

La promesse d’Edouard Philippe de faire reprendre par l’Etat 35 des 47 milliards d’euros de la dette de SNCF Réseau (le gestionnaire d’infrastructures), mais aussi de lancer de nouveaux investissements, et d’ « alléger » le poids des péages ferroviaires acquittés par les trains circulant sur le réseau SNCF, n’a pas empêché les syndicats de la SNCF d’appeler à la poursuite de la grève entamée il y a près de deux mois. Notamment la CGT et Sud. Les deux organisations plus modérées, l’Unsa et la CFDT, attendent pour leur part la fin du processus parlementaire, à la mi-juin, pour envisager une éventuelle sortie de crise.

Source: latribune.fr – Lire plus

0
Be Sociable, Share!
 

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *