Pour Taleb, un principe de précaution sert à se prémunir des risques systémiques

,

Depuis des années, je m’érige contre le principe de précaution. Parce que les êtres humains ne disposent pas d’informations et de connaissances parfaites, ils ne peuvent prédire avec certitude le futur. Ils se trouvent nécessairement dans des situations où l’action comporte des risques, tout comme l’inaction. Le défi est de trouver l’équilibre entre le risque de changer trop vite et celui d’évoluer trop lentement. Penser que la solution viendra nécessairement du réglementaire et du politique est, selon moi, une erreur conceptuelle nous surexposant au conservatisme.

Source: latribune.fr – Lire plus

0
Be Sociable, Share!
 

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *